Dernières actualités

BAES: Vous saurez tout sur le Bloc Autonome d’Eclairage de Sécurité

6 Juil 2021

L’éclairage de sécurité, c’est quoi?

L’éclairage de sécurité, c’est un dispositif qui doit être présent dans les locaux professionnels ou publics, mais également dans certains immeubles au niveau des parties communes.

Ces endroits accueillent en effet du personnel ou encore du public, qui sont exposés au dangers inhérents aux bâtiments (notamment le feux).

Le bloc secours est un élément de sécurité obligatoire dans certains locaux, notamment les ERP – établissement recevant du public

En cas d’incident et/ou de coupure d’électricité, il faut que les personnes puissent évacuer la zone en étant dirigé vers les sorties: C’est le rôle de l’éclairage de sécurité, qui permet d’indiquer les zones de sorties, grâce au BAES.

Le BAES au centre de l’éclairage de sécurité

Définition / Signification de BAES:

La significations de l’acronyme BAES est Bloc Autonome d’Eclairage de curité. C’est un peu pompeux, mais c’est ainsi.

Dans le milieu de l’électricité professionnelle, on utilise d’ailleurs les termes suivants pour simplifier son appellation:

  • Le Bloc secours.
  • Bloc autonome de sécurité.
  • Bloc BAES.
  • BAES (tout court).

Le fonctionnement du BAES:

Son rôle dans l’affaire, est de signaler les issues et sorties d’une pièce en cas de coupure de courant dans cette même pièce (cette information est important puisqu’elle intervient dans le schéma électrique du bloc BAES).

Par exemple, dans une salle d’attente, si le courant est coupé accidentellement, c’est le bloc de cette pièce qui s’allume (par celui du bureau à côté dans la mesure ou les deux alimentations électriques sont séparées).

Le BAES s’éclaire et, via le pictogramme qui est fixé sur lui, indique la sortie la plus proche pour évacuer la pièce.

Le pictogramme sur le bloc secours indique la sortie

Mais comment le BAES peut il s’éclairer si il n’y a plus de courant?

En réalité, un Bloc BAES est équipé d’une batterie qui va assurer l’alimentation de son éclairage pendant un temps restreint et qui permet d’indiquer la sortie. (Le temps que la batterie se décharge).

Cette batterie, c’est le coeur du BAES: sans elle, le bloc secours n’a aucune utilité, puisque c’est la batterie qui permet d’assurer l’éclairage du bloc secours pour diriger les personnes vers la sortie. En revanche, comme toute batterie, elle a une autonomie limitée.

Les éléments dans un bloc d’éclairage de sécurité

  • Le socle ou la patère: c’est lui qui reçoit le domino de connexion pour l’alimentation et le bus de la télécommande (j’explique ce que c’est dans la suite).
  • Le bloc BAES avec sa batterie et ses ampoules.
  • Le capot de fermeture transparent, appelé diffuseur.
  • Le pictogramme qui indique la sortie de la pièce ou le BAES est installé.
Les ampoules peuvent être de type à incandescence, Fluocompact ou encore LED.

Contrôle, cablage et schéma électrique du BAES:

Une télécommande  de BAES pour les gouverner tous:

Le plus geek d’entre vous entendrons dans ce titre une réplique du seigneur des anneaux, les autres se demanderont surement ce que vient faire une télécommande dans un article sur l’éclairage de sécurité.

Exemple de télécommande qui permet de piloter les blocs secours

En réalité, il faut en venir au mode fonctionnement pour comprendre l’utilité de la télécommande:

Les modes de fonctionnement du BAES:

On distingue ainsi plusieurs modes de fonctionnement pour un bloc autonome d’éclairage de sécurité:

  • Le mode de fonctionnement dit au repos: c’est dans cet état que se trouve le BAES lorsqu’il est alimenté en temps normal sans alarme ni coupure de courant.
  • Le mode actif ou allumé, en cas de coupure de courant / alarme incendie. C’est la batterie qui se charge d’alimenter l’éclairage du bloc secours dans ce mode de fonctionnement.
  • Le mode maintenance, qui intervient lorsqu’il y a des travaux d’électricité sur le tableau ou est branché le bloc secours.

Maintenance électrique, bloc secours et télécommande:

Nous revenons sur ce mode que nous appelons “maintenance” et qui donne tout son sens à la télécommande du BAES.

Si vous avez bien suivi, un BAES se met en fonctionnement (mode actif) pour indiquer la sortie en cas de coupure d’un éclairage.

Si un électricien intervient sur le circuit d’éclairage en question, il doit couper l’alimentation pour travailler en sécurité:

  • Qui dit alimentation de l’éclairage coupée, dit BAES activé.
  • Qui dit BAES activé, dit batterie qui se décharge.

Il faut donc un moyen pour mettre le BAES dans un mode ou, avec l’alimentation électrique coupée, ce dernier ne soit pas en mode actif. C’est le rôle de la télécommande BAES.

Cablage électrique du bloc secours:

Avant de me lancer dans un quelconque schéma électrique, je dois donner des informations importantes afin de pouvoir expliquer le branchement électrique du bloc BAES.

Le matériel électrique autour du Bloc secours:

Pour concevoir un schéma électrique de bloc secours, il faut s’équiper du matériel suivant:

  • Câble électrique 5G1,5: C’est le cable qui est utilisé dans 99% des cas pour le branchement des blocs BAES. La raison? Les 5 fils électriques qui sont dans le cable 5G1,5 servent pour l’alimentation électrique et pour le bus de la télécommande. (le fil vert/jaune n’est pas utilisé car le BAES ne nécessite pas de raccordement à la terre).
  • Télécommande: C’est elle qui intervient pour contrôler le BAES.
  • Boite de dérivation: Indispensable pour le branchement du bloc secours, la boite de dérivation sert à récupérer l’alimentation du circuit d’éclairage.
  • Connecteurs automatiques 
  • Bloc secours: Ca paraît évident, mais il faut quand même ne pas oublier le bloc secours, puisque c’est lui qui est au centre du câblage électrique.

Les télécommandes:

Un des problèmes majeurs avec l’éclairage de sécurité, c’est la compatibilité entre les différentes marques. Dans certains cas, la télécommande n’est pas compatible avec les blocs autonomes d’éclairage de sécurité en place.

Pour résoudre ce problème, il faut utiliser une télécommande universelle pour BAES.

Lire aussi